Faire du camping lors de son voyage au Vietnam

Au Vietnam, le camping est un concept encore nouveau, mais pas dénué de charme. Outre les étrangers, c’est plutôt la jeune génération, désireuse de fuir le bitume et l’effervescence urbaine, qui est séduite par ces séjours au plus près de la nature. S’il y a quelques années, le pays ne présentait que de rares infrastructures et ne disposait que de quelques sites pour accueillir les campeurs, aujourd’hui, de nombreux campings bien aménagés ont vu le jour à travers le territoire vietnamien.

La meilleure période pour faire du camping au Vietnam

Le pays est soumis à un climat tropical, chaud et humide, marqué par la saison sèche et la saison humide. La saison sèche qui s’étend de novembre à avril, dans le nord et le sud du pays, et de février à juin, dans le centre, est le meilleur moment pour camper lors d’un voyage au Vietnam.

Le camping dans le nord du Vietnam

Avec ses montagnes ondulantes habillées de rizières en terrasse et ses villages pittoresques, le nord est parfait pour ceux qui souhaitent profiter de la nature et aller au plus près des tribus montagnardes. Le petit bassin agricole de Dong Cao, situé à environ 70 km de la capitale Hanoï est un des endroits les plus appréciés pour camper. La cadre est verdoyante, et c’est d’autant plus calme. Dong Cao est par ailleurs idéalement orienté pour admirer le lever du soleil. Le sommet du mont Ham Lon convient parfaitement pour camper. La montagne se trouve à une quarantaine de kilomètres de la capitale. Une petite randonnée ponctuée de pêche est nécessaire pour atteindre son pic culminant à 462 m. Pour vraiment s’immerger au cœur de la nature vietnamienne, le parc national Ba Vi parcouru de sentiers forestiers et piqueté de jardins et de temples est idéal.

Camper dans le sud du pays

Le camping dans le sud du Vietnam rime avec soleil, mer et plages. D’ailleurs, le littoral de certaines provinces comme Bing Thuan est piqueté de nombreuses aires de camping donnant sur quelques plages dorées. Il est tout à fait possible de profiter de la quiétude de Phu Quoc, cette charmante île qui baigne dans le golfe de Thaïlande. Le sud compte également quelques parcs nationaux où il est agréable de camper. C’est le cas du parc national de Cat Tien où l’observation animalière, notamment de panthères, de rhinocéros et de gibbons, et la randonnée sont exceptionnelles.

Quelques points à prendre en compte

Outre les sites dédiés au camping, le Vietnam regorge d’endroits où camper, comme au bord d’une rivière. Qu’importe l’endroit où l’on décide de planter sa tente, il est impératif de le garder propre en s’en allant. Dans une zone tropicale, les moustiques et autres insectes et même les sangsues ne sont pas rares. Il convient alors de prévoir des répulsifs, de privilégier les vêtements à manches longues pour exposer le moins de peau possible. Il faut également respecter quelques règles de sécurité comme éviter de s’aventurer seul au cœur de la jungle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *