Choix du taxi conventionné et remboursement

Rouler en taxi conventionné permet aux patients de ne pas payer les lourds frais associés à un transport en ambulance. En effet, le transport en ambulance coûte cher alors que parfois, un autre type de transport permet de le substituer. Parmi lesquels se retrouve le transport en taxi conventionné qui est accessible aux patients qui peuvent marcher, mais qui ont des troubles de la vision ou qui ont besoin d’assistance pour se déplacer. Mais comment choisir un taxi conventionné et comment se présente les remboursements ?

Consulter la liste des taxis CPAM

Tous les taxis ne sont pas conventionnés par la CPAM. Ce sont uniquement ceux qui présentent le logo bleu de la CPAM qui peuvent être contactés dans le cadre d’un transport médical. Parfois, on trouve encore le logo bleu sur certains taxis qui ont rompu la conventionnée d’où la nécessité d’être prudent. Pour cela, il est impératif de consulter la liste des taxis CPAM qui sont encore en activité. Cette liste est consultable sur le site de la CPAM.

Pour contacter un taxi conventionné CPAM, il faut se rendre sur le site de la CPAM est noter les coordonnées téléphoniques des taxis qui exercent dans son département, dans sa ville.  Il est également possible de faire une réservation depuis ce site en remplissant le formulaire y afférent.

Comment se présente le remboursement ?

Les frais de transport à bord d’un taxi conventionné sont remboursés par la Sécurité sociale sous réserve d’un certain nombre de conditions. Le remboursement peut se faire à 100% ou à 65% selon l’état du patient. Ceux  qui sont atteints d’une maladie grave ainsi que les femmes enceintes de 6 mois et plus bénéficient généralement d’un remboursement total. Dans le cadre de ce remboursement, le concerné ne paie rien lors de son transport en taxi conventionné. Le chauffeur de ce dernier s’occupe de réclamer son argent auprès de la CPAM.

Dans le cas d’une entrée ou sortie d’hôpital, le remboursement est de l’ordre de 65%. Ainsi, le patient doit s’acquitter des 35% restant et il peut ensuite demander le remboursement auprès de sa mutuelle. Au total, il n’aura payé rien alors qu’il profiter d’un transport à hauteur de ses attentes.

Précautions à prendre

Certains taxis conventionnés n’honorent pas leurs engagements auprès de la CPAM. Ainsi, à certaines heures, ils éteignent leur téléphone pour ne pas être dérangés. Pour éviter une situation de ce genre, il est préférable de faire une réservation directement sur le site de la CPAM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *